Quelle est la durée optimale d’une vidéo ?



Utiliser la vidéo comme moyen de communication est devenue monnaie courante, voire indispensable avec l’essor des réseaux sociaux et de la communication 2.0. L’une des questions qui revient sans cesse lorsque l’on se lance dans une telle aventure est quelle est la durée optimale d’une vidéo pour lui assurer un maximum de visibilité et de diffusion ?

Si beaucoup de professionnels proposent des durées standard, il n’existe cependant pas de réponses définitives à cette question. La durée d’une vidéo est liée à son contenu, à son format, aux objectifs qu’elle poursuit et à son canal de diffusion.

Un format qui répond aux objectifs

Réaliser une vidéo n’est qu’un moyen de transmettre une information. En fonction du message à transmettre, la vidéo peut prendre plusieurs formats : teaser, trailer, capsule, reportage, documentaire, etc. Dans tous les cas, il est conseillé de faire simple et court : le but est de faire passer un message, il faut donc qu’il soit limpide pour le spectateur. Il vaut toujours mieux travailler sur trois vidéos courtes contenant un message clair que sur une vidéo longue qui comprend trois messages distincts.

Prenons un exemple : une entreprise désire communiquer sur l’un de ses nouveaux produits. Si le but de la vidéo est d’envoyer le plus d’internautes possibles sur son site web, elle réalisera un teaser d’une trentaine de secondes maximum. En revanche, si l’entreprise poursuit des objectifs pédagogiques, par exemple en produisant un tutoriel sur l’usage de son produit, elle réalisera plutôt une vidéo didactique de quelques minutes.

Mettre en adéquation ses objectifs avec le contenu et le format de vidéo donne toujours une bonne indication de la durée idéale de la vidéo. Bien entendu, ces paramètres sont aussi étroitement liés au canal de diffusion.

Bien choisir le moyen de diffusion

Cibler son audience et choisir le moyen adéquat de s’adresser à elle sont les clés d’une communication efficace. On ne parle pas à tout le monde de la même manière ! Il en est de même pour les moyens de transmission : chaque canal répond à un certain code, qu’il est important de comprendre pour le respecter et parfois, le cas échéant, pour l’enfreindre. Un réseau social comme Facebook est consulté principalement par ses utilisateurs sur leur smartphone. Les vidéos y sont lancées automatiquement sans le son dans le fil d’actualité. Une vidéo produite pour une utilisation dans un salon doit également être muette et donc parfaitement compréhensible visuellement.

Reprenons le cas de notre entreprise qui désire produire une vidéo pour attirer de l’audience sur son site. Elle choisit Facebook comme moyen de diffusion et décide donc de réaliser un teaser sous-titré de moins de 30 secondes, en gardant à l’esprit que les 7 premières secondes sont cruciales : elles vont décider l’internaute à poursuivre la vidéo ou à la noyer dans son fil d’actualité.

Pour sa vidéo « tutoriel » en revanche, l’entreprise a choisi son propre site web comme canal de diffusion principal. Le but de la vidéo est d’apporter une aide aux clients qui ont déjà acheté le produit, pas d’en faire la promotion. La cible et le moyen de diffusion permettent donc à l’entreprise de proposer une vidéo plus détaillée de 7 minutes.

Quelle que soit la durée, surprendre le public

Les moyens de production audiovisuelle se sont largement démocratisés : chacun possède aujourd’hui une caméra vidéo dans sa poche et peut très facilement mettre en ligne une vidéo. Par conséquent, le public est devenu exigeant. Pour qu’une vidéo sorte du lot et puisse atteindre sa cible, elles doit répondre aux critères rigoureux de cette nouvelle audience, et ce quelle qu’en soit la durée. Faire appel à un professionnel qualifié pour la réalisation n’est pas tout : une grande partie de la qualité d’une vidéo se joue à sa conception, c’est-à-dire avant le tournage. Une vidéo de 5 minutes, bien rythmée avec un contenu clair et vivant sera toujours plus séduisante qu’un teaser de 30 secondes creux et mal réalisé.

Une solution : le projet déclinable en plusieurs vidéos

Devant l’évolution des attentes du public et des clients, nous réalisons de plus en plus des projets déclinables en plusieurs vidéos. Ces projets hybrides permettent à nos clients d’exploiter plusieurs vidéos répondant aux codes de chaque canal de diffusion, et ce pour un budget contrôlé. Cette façon de travailler doit bien sûr être convenue avant le tournage pour nous permettre de capturer suffisamment de matière à exploiter.

Ainsi nos clients peuvent obtenir par exemple après un seul tournage : un teaser de 30 secondes pour inciter les internautes à se rendre sur leur site, une vidéo de présentation de leur entreprise de 2 minutes 30 à mettre en première page et une vidéo muette d’une minute à exploiter sur un salon. Cette formule 3 en 1 coûte bien sûr un petit peu plus chère en ce qui concerne le montage et la post-production mais limite grandement les frais de tournage et de production.

A propos

Alpesc Productions est une agence de production audiovisuelle qui vous accompagne dans le développement de votre communication vidéo. Du film d’entreprise à la vidéo médicale en passant par la publicité, nous gérons votre projet de la conception à la diffusion. Nous réalisons les vidéos avec une équipe de professionnels dans des budgets maîtrisés.

Réseaux Sociaux



Coordonnées

7 rue de l’Ornoy
1435 Mont-Saint-Guibert ( à 5 min de Louvain-La-Neuve)
Belgique

mathieu@alpescproductions.com
+32 494 37 26 62

Contact : mathieu@alpescproductions.com I +32 494 37 26 62
Siège Social : 7 rue de l’Ornoy 1435 Mont-Saint-Guibert Belgique
Alpesc Productions est une société en commandite simple BCE0669.937.824
© Alpesc Productions 2019